Menuiserie Sam Vérandas
ME FAIRE RAPPELER
Devis Sam Vérandas Catalogue Sam Vérandas Pris rendez-vous Sam Vérandas

DIY : un luminaire original pour ma véranda !

Je créé mon joli luminaire moi-même!

Quand on veut repenser sa déco, il y a toujours un moment où la recherche de luminaire arrive sur le tapis. Pas toujours simple ! Promis un jour nous vous en parlerons, et on déclinera les meilleures manières d’éclairer votre espace véranda en fonction des atmosphères que vous rechercher. En attendant, aujourd’hui on va vous aider à trouver un joli luminaire à faire vous-même avec du bois flotté !

Moins cher, plus original, pas forcément compliqué, la lampe « maison » donne en plus la satisfaction de répondre négligemment l’air de rien « ah ? ça te plaît ? oh tu sais c’est presque rien, c’est moi qui l’ai fait, c’est pas compliqué » quand vos amis vous complimentent 😉

Pour une ambiance bord de mer, rien ne vaut le bois flotté, qui nous projette tout de suite dans un petit cabanon, ou nous envoie directement sur une de ces longues plages normandes.


De quoi j’ai besoin :

Du câble avec les douilles déjà montées, pour faciliter le travail ! Notez qu’il sera visible ainsi que les douilles.
Un joli système d’accrochage, pourquoi pas en laiton : choisissez-le déjà percé de plusieurs trou pour mettre plusieurs fils ou bien assez grand pour pouvoir faire vous autant de trou que de câbles à faire passer
Des dominos électriques
Autant d’ampoules, de préférence à filament pour l’effet design
Un marteau
Une perceuse – des forets bois (et métal selon l’accrochage choisi)
Des clous, des chevilles et un crochet
Un mètre
Du bois flotté, à défaut, des branches de bois sec
De la pâte à bois
Du bicarbonate de sodium si vous n’avez pas de bois flotté
Du Pecarbonate de sodium
Une brosse métallique ou du papier de verre à gros grain
Des gants mappa



D’abord le bois :

Vous en avez chez vous ? Quelle chance, ça n’est pas le cas de tout le monde ! Vous pouvez aller vous balader sur la plage et chercher ça et là les branches qui vous inspire. Mais le plus simple, c’est encore de le faire soi-même ! Allez vous balader en forêt et récupérer des branches de bois suffisamment grandes ou jolies. Pour commencer, enfilez vos gants et plongez pendant 24h les branches dans un bain d’eau chaude et de bicarbonate de sodium. Pour ne pas qu’elle flotte, maintenez vos branches vers le fond, avec un gros pot en terre, de grosses pierres, une brique…

Pour éclaircir un peu vos branches, même technique mais cette fois avec du pecarbonate, moins polluant que la javel mais qui aura le même effet blanchissant. L’autre avantage : le bain de bicarbonate de sodium et le pecarbonate vont traiter le bois. Après tout ce bois arrive de la forêt, il serait dommage de faire migrer des petites bestioles mangeuse de bois chez vous. Les 24h écoulées, remettez vos gants et munissez-vous de votre brosse métallique ou de votre papier de verre pour frotter le bois. Vous pourrez ensuite les rincer puis les sécher.
Une fois cette opération effectuée, votre bois est prêt à être utilisé ! vous pouvez le traiter avec de l’huile de lin et le vernir avec du vernis mat pour ne pas perdre son côté authentique.



Ensuite je construis ma suspension :

Le plan : dessinez votre plan. C’est bien joli d’avoir une idée dans sa tête mais c’est en la dessinant que vous allez évaluer la difficulté. L’idée que nous avons priorisée : 3 ampoules suspendues via un tas de bois flottés, mais vous pouvez imaginer plus d’ampoules ou moins de bois par exemple.

Le bois : deux choix : soit vous voulez faire comme nous un méli-mélo de branches plus ou moins fines qui semblent se croiser, soit vous préférez utiliser une seule branche pour un effet plus épuré.

Création de la suspension : Si vous choisissez une seule branche, vous pouvez vous contenter de mesurer la distance entre les ampoules que vous souhaitez accrocher et percer. Si vous préférez en assembler plusieurs, il faudra simplement percer et visser les branches en les assemblant comme vous le souhaitez, puis mettre un peu de pâte à bois là où les vis sont visibles pour les cacher.



Et hop, la touche finale !

Déterminez ensuite où se situeront les lampes et les ampoules et faites des trouées du bon diamètre pour laisser passer le câble

Vous aurez sur votre plan déterminer la longueur de la suspension : couper votre câble à la bonne hauteur, en autant de morceau que vous compter mettre d’ampoules et faite les simplement passer dans les trous du bois. Petit conseil : coupez un peu trop long, vous ajusterez ensuite en branchant votre suspension.

Préparez votre système d’accrochage : si vous avez 3 lampes et que l’accroche a déjà trois trous, enfilez simplement les câbles dans les trous. Sinon, effectuez les trouées à l’aide d’une perceuse puis enfilez les câbles dans les trous. De l’autre côté, rassemblez le tout à l’aide d’un domino électique.

Percez votre plafond afin d’y installer la suspension puis raccordez votre lampe à votre système électrique (après avoir coupé l’électricité évidemment). Ajoutez vos ampoules, et admirez !



Notre promotion du moment