Pourquoi choisir une entreprise certifiée RGE Qualibat ?

L’année dernière nous avons souvent abordé l’importance de la qualification RGE Qualibat lors du choix d’un menuisier pour la réalisation de vos travaux de rénovation. Voyons ici pourquoi la certification sera d’autant plus importante et gagnera en intérêt au fil des ans.

Qualifications RGE Qualibat et Qualibat décortiquées

La certification RGE Qualibat ne s’obtient pas facilement. De lourdes procédures administratives sont à la charge de l’entreprise pour acquérir le précieux sésame.

–          En choisissant une entreprise comme SAM Vérandas, vous vous assurez d’obtenir des produits contrôlés, vous achetez ainsi auprès d’une société économiquement et moralement responsable.

–          Que ce soit dans l’atelier de fabrication ou chez le particulier, nos équipes suivent de nombreuses règles de sécurité pour assurer leur confort au travail.

–          Une entreprise certifiée QUALIBAT est contrôlée avec rigueur : matériaux, prise en charge du client, régularité de la situation administrative et juridique de l’entreprise, compétence technique, envergure financière, tout est analysé.

Avec la mention RGE, SAM Vérandas s’engage à avoir la technique et les matériaux nécessaire à la fabrication de menuiseries assurant la meilleure isolation possible et faire ainsi profiter au particulier du crédit d’impôt  pour la transition énergétique et de l’éco-prêt à taux zéro.

Sachez que le label RGE Qualibat est attribué pour 4 ans, et durant ces quatre années l’entreprise doit fournir des preuves de son respect de la réglementation en vigueur.

Attentions aux faux amis !

Beaucoup de menuiseries dans la région ne souhaitent pas « perdre leur temps » en démarches administratives, et n’ont pas le label RGE Qualibat. Pour ne pas perdre de clients, ces entreprises proposent souvent de réaliser une remise égale au crédit d’impôt. ATTENTION, cette pratique totalement illégale et également une fausse bonne idée pour le particulier. En effet, si ces entreprises ne font pas les démarches en rechignant face à la charge de travail administratif, c’est également car elles n’ont ni le savoir-faire, ni les matériaux nécessaires pour réaliser des menuiseries éligibles au crédit d’impôt !

Si aujourd’hui vous pensez réaliser des économies en choisissant ces entreprises, demain, lorsque la taxe d’habitation et foncière seront indexées sur les dépenses énergétiques de votre logement vous perdrez gros (une évolution de plus en plus envisagée). Sachez que la transition énergétique est, d’autant plus depuis la COP21, une urgence nationale. Les logements anciens doivent et seront rénovés, il ne s’agit que d’une question de temps.

Retrouvez plus d’informations à ce sujet sur le site du gouvernement : http://www.renovation-info-service.gouv.fr/

La réglementation RGE : Pour qui, pourquoi ?

La SAM est une entreprise RGE Qualibat, mais quels sont les enjeux et qu’en retirent les clients ?

 

RGE qu’est-ce-que c’est ?

Le label RGE ou le fait d’être « Reconnu Grenelle Environnement » va concerner toutes les entreprises du bâtiment (maçons, menuisiers, électriciens, plombiers…), qui réalisent des travaux s’inscrivant dans une amélioration de la performance énergétique ou de développement durable.

Ainsi ces acteurs sont susceptibles de demander le label RGE pour un domaine spécifique d’installation ou de pose qui va concerner entre autre : la pose de pompe à chaleur, l’isolation thermique de l’habitat (planchers, toitures, combles), l’équipement en chauffage à énergie solaire…

Que promet ce label? 

Depuis juillet 2014, l’Etat cherche à privilégier les entreprises certifiées RGE en attribuant des aides financières aux particuliers qui effectuent des travaux de rénovation énergétique chez des entreprises Reconnus Garants de l’Environnement. Bien entendu, les travaux réalisés doivent respecter des niveaux de performance énergétique élevés pour être éligibles aux aides de l’Etat.

Ces aides concernent :

  • L’Eco Prêt à Taux Zéro (Eco-PTZ) mis en place le 1er juillet 2014
  • Le Crédit d’Impôt Développement Durable (CIDD) depuis le 1er janvier 2015 devenu le Crédit d’Impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • Et à partir du 1er juillet 2015, les Primes liées aux Certificats d’Economie d’Energie (CEE)

Cette certification RGE permet de limiter les dépenses de l’état avec des acteurs dont les compétences et savoir-faire  sont reconnus et validés par des organismes qualificateurs.

Quels avantages pour les professionnels ?

  • La valorisation des savoir-faire de l’entreprise et donc d’augmenter le chiffre d’affaires à court et moyen termes
  • Le Renforcement de la confiance entre particuliers et professionnels avec une image sérieuse
  • L’attractivité sur le marché de la rénovation énergétique en vue des différentes aides qui y sont jointes (ECO PTZ, Crédit d’impôts)
  • La reconnaissance sur le marché de la rénovation énergétique
  • Une réduction sur les primes d’assurance

Quels avantages pour le client ?

  • L’assurance d’avoir une entreprise compétente et qualifiée pour ses travaux de rénovation
  • Une protection contre les éco-délinquants et/ou avec situation financière fragile
  • Des aides publiques en adéquation avec ses besoins pour son projet de rénovation énergétique
  • Un indice de confiance très fiable avec une entreprise régulièrement contrôlée.

 

 

 

L’isolation des combles est une rénovation primordiale

Lorsque vous chauffez votre habitation, la chaleur va pénétrer toute la maison, puis remonter dans les toits. Sans une isolation des combles cette chaleur s’en va directement vers l’extérieur, causant une perte thermique très importante. Il s’agit de la plus grande fuite d’énergie au sein d’un logement. En la stoppant, vous réaliserez de sérieuses économies sur vos dépenses énergétiques. Sachez en plus que les travaux d’isolation pour les combles sont plus simples à réaliser que pour les sols ou les murs.

 

rénovation-isolation-comble-13

L’isolation des combles par la SAM

La SAM use d’une isolation par soufflage. Cette méthode consiste à épandre « pneumatiquement » ou à sec les fibres sur une surface horizontale. Une technique particulièrement efficace pour les combles perdus (c’est-à-dire non aménageables). La laine à souffler possède un excellent pouvoir couvrant, tout en étant très économique. Elle permet d’obtenir des résistances thermiques préconisées par la RT 2012. Toujours en accord avec l’environnement, la SAM peut, si vous le souhaitez, réaliser ces travaux à partir d’isolant naturel. Ces produits proviennent du monde vivant, végétal ou animal, comme la ouate de cellulose, et permettent une isolation saine, sans effet sur la qualité de l’air. Des isolants naturels ou « bio-sourcés » qui possèdent de plus grandes qualités d’isolation que les laines minérales, généralement employées. Depuis 2011, leur utilisation est maîtrisée. Leurs performances admirables s’alignent à une durabilité très intéressante. Pour plus d’informations, vous pouvez demander conseils auprès de nos conseillers clientèles.

L’isolation des combles est éligible au crédit d’impôt

Si ces travaux n’entraînent aucune modification de la construction existante alors vous pourrez bénéficier du crédit d’impôt. La SAM vous aidera à comprendre les particularités du dispositif afin de vous aider à bénéficier des aides les plus intéressantes. Vous pouvez retrouver un article détaillé sur le crédit d’impôt dans les actualités rédigées par la SAM.

Le diagnostic de performance énergétique : la SAM s’engage

Le diagnostic de performance énergétique

Permis de construire déposés après le au mois de Juillet 2007 ? Un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) devient obligatoire. Ce DPE a pour fonction de déterminer le bilan énergétique d’un bâtiment qu’il s’agisse de logement ou de collectivités. Il se concrétise par un document dont le contenu et les modalités d’établissement sont réglementés et s’établit impérativement en cas de vente ou de construction.

La Société d’Activité Métallière, la SAM est consciente des enjeux environnementaux. Soucieuse de s’inscrire dans une politique tendant à réduire la consommation énergétique du bâtiment et à limiter également les  émissions de gaz à effet de serre, elle va intégrer dès le mois de Janvier 2012 ce diagnostic à l’intégralité de ses travaux.

Qu’est ce que le DPE?

Il s’agit d’établir une étiquette « énergie »qui va permettre de dresser le bilan de la consommation énergétique :  les dépenses en énergie sont calculées en fonction de divers facteurs, par exemple le chauffage, la climatisation, l’eau chaude, la présence ou non de panneaux solaires…

Bien sûr rentre aussi en compte le comportement des habitants et le type de bâtiment : la surface joue évidemment un rôle ainsi que l’orientation. Un logement plein Sud sera moins gourmand que celui qui jouit d’une exposition Nord. Les matériaux utilisés pour l’isolation seront aussi un facteur à prendre en compte.

En clair, ce DPE permet une représentation visuelle qui se divise en 7 catégories :  A pour les habitations les plus économes, celles qui sont titulaires du label BBC (bâtiment basse consommation) et G qui sont les plus énergivores (supérieures à 450 Kwh/m² par an et supérieures à 80 kg de CO2: m2/ émis par an). L’étiquette Énergie et l’étiquette Climat en effet sont les deux résultats de cette évaluation.

Quand on sait qu’il est désormais obligatoire de faire figurer cette consommation dans toute annonce de location ou de vente immobilière, on se rend compte de l’importance de cette mesure. L’affichage est également imposé dans les halls d’entrée de quelques bâtiments publics.

Comment ce DPE s’établit-il?

Le DPE, valable 10 ans, va être établi par un professionnel  titulaire d’une certification COFRAC (Comité Français d’Accréditation). Il inclut des informations et des recommandations permettant à tout acquéreur ou constructeur de faire de substantielles économie d’énergie en mettant l’accent sur la meilleure façon de contrebalancer la hausse du coût de l’énergie, en adoptant un comportement plus écologique, en ayant recours par exemple aux énergies renouvelables et donc respectueuses de l’environnement comme le solaire ou le photovoltaïque. Il n’ a aucune valeur comminatoire.

Il ne faut cependant pas oublier que ce DPE va permettre également, outre le fait de réaliser des économies et de prendre en compte la préservation environnementale, de bénéficier d’aides substantielles, voire même de PTZ (prêt à taux zéro renforcé) pour l’acquisition d’un logement.